Parrainer une vache ou une chèvre en échange de…  fromage!

L’idée peut faire sourire mais elle traduit une formule terriblement efficace.

Ce sont des éleveurs d’Alpes Maritimes qui ont lancé ce concept génial en 2004 : les emprunts n’étant 2578-aider-agriculteur-francais-bloc-1pas faciles à obtenir lorsqu’on est un petit producteur, ils ont proposés aux particuliers intéressés de financer l’achat d’un animal puis de les « rembourser » sur la base de produits laitiers issus de l’exploitation…

Vous vous en doutez, l’idée a rencontré un vif succès et des règles ont pu être établies pour la rendre la plus efficace possible :

  • Une vache coûte 1.300€
  • Son remboursement est calculé sur la base de 1,30€ par Litre de lait et 10% d’intérêts par an.
  • Par conséquent, si un parrain finance l’achat à 100%, il recevra 240 litres de lait par an pendant 6 ans, soit 24 kg de tomme…

Mais financer une vache représentant un coût important, les parrains ont aussi la possibilité de ne financer que la moitié de l’achat. Ce qui leur laisse tout de même l’opportunité d’être remboursés avec des yaourts, de la faisselle ou encore du bleu.

Aujourd’hui, 36 parrains soutiennent ce couple de producteurs et la formule a rencontré un tel succès qu’ils la proposent aussi pour les chèvres ! (300€ pour devenir parrain ou marraine).

Bien plus qu’une simple relation « banquier/emprunteur », c’est une véritable relation de confiance qui s’est instaurée entre les parrains et les producteurs : un repas a même lieu chaque année pour tous les réunir à la ferme !

L’initiative est tellement originale et réussie qu’elle pourrait être amenée à se développer dans le monde entier puisque l’initiatrice du projet l’a présenté devant plusieurs milliers de paysans du monde entier réunis au salon « Terra Madre » (organisé en Italie par l’association Slow Food) pour promouvoir des pratiques alimentaires « saine et justes ».

Le principe vous plaît ? Vous êtes intéressés ? Ce couple de producteur se trouve au pied du Mercantour, à la Bollène-Vésubie. A moins de vivre à proximité, vous ne pourrez donc pas recevoir de fromage ou de lait.

Pour les contacter : Sandrine et Manuel ROGERI, La Bollène Vésubie. Tel : 04 93 03 98 34

Sur le même principe ; La Ferme de la Vacherie vous propose de parrainer la vache de votre choix (un album photo est disponible sur le site) pendant un an. Le montant du parrainage est totalement libre avec un minimum de 15€.

Cela permettra aux éleveurs d’assurer les soins vétérinaires, la bonne alimentation ainsi que le maintien dans de bonnes conditions de vie de leur troupeau…

En échange, le parrain ou la marraine recevra des nouvelles de l’exploitation chaque mois ainsi qu’un certificat de parrainage et des photos de sa filleule. Chaque année, des portes ouvertes sont organisées à la ferme afin de permettre aux parrains et marraines de rendre visite à leur protégées…

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site !

>>>  La Ferme de la  vacherie  <<<

Pour finir sur l’idée, vous pouvez aussi parrainer une vache normande, gratuitement cette fois sur le site suivant :

>>>  Graindorge.fr  <<<

En parrainant une vache normande, vous montrez votre soutien aux fermiers et à la fromagerie et surtout à la défense des traditions fromagères de Normandie.

Ce parrainage vous permettra de recevoir un certificat official de parrainage ainsi que le journal du club Amateurs de Fromages Normands (comprenant des informations sur la Normandie, les fromages, mais aussi des recettes traditionnelles ainsi que des jeux pour les enfants !)

… Et vous aurez bien évidemment le droit de venir rendre visite à votre protégée !

Ce sont vos enfants qui vont adorer…

 

Devenir copropriétaire d’une ou plusieurs vignes pour en recevoir leurs produits ….2580-aider-agriculteur-francais-bloc-3

Deux choix s’offrent à vous :

  1. Devenir « viticulteur amateur » et payer un montant annuel. Cela vous donnera accès au domaine et, éventuellement, la possibilité de participer aux vendanges mais surtout : vous recevrez le produit de vos vignes…un exemple à Bergerac : Monvignoble.fr
  2. Devenez web-vigneron. Ce système vous permettra de suivre l’évolution de vos vignes, de votre parcelle ou de votre produit et de devenir le parrain de votre cuvée « personnelle ». Sans compter l’opportunité de devenir viticulteur pendant quelques jours pendant les vendanges…

Vous avez le choix entre toutes les appellations françaises : Bandol, Bordeaux, Touraine, Roussillon, Alsace, Champagne, Loire et même Bourgogne.

Un contrat dure 18 mois minimum et comprend :

  • l’attribution d’une parcelle de vigne pour un millésime,
  • un accompagnement par des spécialistes du domaine,
  • un suivi personnalisé via internet
  • jusqu’à 36 bouteilles de sa propre cuvée (en fonction de la somme investie au départ)
  • la possibilité d’offrir un coffret cadeau de quelques bouteilles de sa cuvée à ses amis ou à sa famille…

La facture finale dépendra naturellement de la formule choisie. 

[A titre d’exemple, la location de 24 pieds de vigne à Pessac-Léognan, au Château Baulos-Charmes, et le forfait tout compris, vous coûtera 676 euros. Sans vendanges, ni assemblage, la facture atteint 353 euros]

Source : mesvignes.com

Vous êtes intéressé ? C’est par ici que ça se passe !

>>> Mesvignes.com <<<


Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+

  1. Margaux

    Ça me fait penser à ce que fait Cuvée Privée qui propose aux amateurs de vin d’adopter des pieds de vigne dans des domaines d’exception pour recevoir leur propre cuvée (www.cuvee-privee.com).