En voilà une bonne nouvelle pour cette année 2017 : finis les sacs plastiques à usage unique !

Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique, la France adopte diverses mesures pour aller progressivement vers une « croissance verte ». L’objectif ? Réduire notre consommation d’énergie, nos déchets et l’utilisation du plastique dans notre quotidien, entre autres.

Ainsi, sont bannis des supermarchés et des marchés les sacs fins en matière plastique à usage unique (épaisseur inférieure à 50 µm). L’interdiction vis-à-vis de ces derniers, entamée en juillet 2016, prend désormais davantage d’ampleur.  Ils sont prohibés en caisse mais aussi dans les rayons. Ce n’est pas tout : les emballages plastique non compostables et non biodégradables utilisés pour l’envoi de la presse et de la publicité devraient aussi disparaître.

Pourquoi bannir le sac plastique ?

La plupart des sacs plastiques sont importés et ont donc un impact sur l’émission de gaz à effet de serre. À peine un tiers des 511 kilos de déchets générés par personne chaque année est recyclé. Dans la plupart des communes, les sacs plastiques doivent être jetés avec les ordures ménagère et non dans le bac dédié au recyclage. Leur incinération est polluante. Sans parler de ceux qui terminent dans la nature : ils peuvent mettre jusqu’à 4 siècles pour disparaître. 86% des espèces de tortues marines en souffrent, en confondant les sacs plastiques avec des méduses. Autant de raisons qui motivent à consommer de manière plus responsable et donc, sans sacs plastiques.

Quelles alternatives ?

Première chose à se demander : a-t-on vraiment besoin d’un sac ? Pour les médicaments achetés en pharmacie, pourquoi ne pas les mettre directement dans son sac à main ? Et si on collait l’étiquette directement sur certains légumes ?

Les sacs que nous connaissons habituellement laissent place à des sacs plus épais et/ou issus d’un mélange plastique/amidon ou à des sacs en papier. La teneur en matière biosourcée des sacs plastiques d’origine végétale compostables devrait augmenter progressivement, jusqu’à 60% en 2025 !

crédit photo : Ivan Mauxion, Instagram de Kufu

Pour les adeptes du zéro déchet, pensez aux sacs en tissus et aux filets, mais aussi aux bocaux en verre en allant chez votre poissonnier. Concernant les « sacs à vrac », vous vous demandez peut-être où vous en procurez ? C’est le moment de vous parler de Kufu, Alterosac ou encore Sac A Vrac ! Autant de marchands qui fleurissent sur la toile pour nous proposer des sacs en tissus issus d’une fabrication artisanale française. À réutiliser à souhait en faisant vos courses au marché et dans les épiceries vrac (Day by Day ou encore La Recharge pour les bordelais…). Sans oublier de les laver régulièrement pour des raisons d’hygiène, évidemment !

 

 

 

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+