economie-denergie

Si votre maison ou votre appartement vous coûte cher en consommation énergétique, il est grand temps de le rénover. Autant pour des raisons économiques qu’écologiques. D’autant plus qu’une maison énergivore a des conséquences sur le confort et la qualité de vie de ses occupants : pertes de chaleur, mauvaise étanchéité à l’air, parois froides, surchauffe en hiver, mauvaise isolation thermique et acoustique. Rénover son intérieur pour faire économies d’énergie, c’est bénéfique et même encouragé par l’État. Explications.

 

La rénovation énergétique, des travaux soutenus par l’État

 

Quand on se lance dans un projet de rénovation énergétique, l’ampleur et le devis des travaux nécessaires à la mise en conformité du logement peuvent décourager même les plus motivés. Avant de baisser les bras et de faire appel à une entreprise de déménagement professionnel, renseignez-vous sur les aides et les subventions accordées par l’État comme les primes énergies, les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Le 16 octobre 2014 était voté à l’Assemblée le CITÉ ou Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, dispositif permettant le financement d’une partie des dépenses liées à l’acquisition de matériaux ou d’équipements en vue de réduire la consommation énergétique : matériaux d’isolation thermique, chaudières performantes, pompes à chaleur…

Contactez également votre fournisseur d’énergie pour connaître la composition de votre mix énergétique (répartition des différentes sources d’énergies primaires nécessaires à la production de l’électricité) et vous renseigner sur les offres d’énergie verte pour votre logement.

Rénover son habitat pour réduire ses factures d’énergies

 

Refaire l’isolation Le gros des travaux de rénovation énergétique dans un logement, c’est l’isolation. Une mauvaise isolation conduit à d’importantes déperditions calorifiques, une augmentation des émissions de gaz à effet de serre et des nuisances sonores. Et les pertes de chaleur sont souvent là où on ne les voit pas, c’est le cas des combles, des fenêtres, des cloisons, du sol (10% des pertes de chaleur dans une maison), des murs extérieurs et de la toiture. La pose de double ou triple vitrage sur vos fenêtres, de laine minérale ou fibre de bois sur vos combles perdus permettent de réduire considérablement les dépenses énergétiques.

 

Moderniser les sources de chaleur. Votre logement consomme beaucoup et pourtant vous avez froid ? Votre système de chauffage en est sans doute la cause, surtout s’il est vieux. L’installation d’une cheminée avec insert, d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés aide à réduire la consommation énergétique, les nouveaux modèles ont un excellent rendement (parfois supérieur à 90%). Vous tenez à votre vieille cheminée ? Un bon ramonage et un tubage renforcé (pose d’un dispositif de gainage dans le but de protéger le conduit) amélioreront ses performances.

 

Refaire la peinture donnera non seulement un coup de jeune à votre habitat mais en plus peut être subventionnée par l’état si elle est effectuée dans le cadre de travaux de mise en conformité énergétique (TVA à taux réduit de 5,5%, éco-prêt à taux zéro).

 

Mettre en place une ventilation performante afin de s’assurer du renouvellement de la qualité de l’air dans l’habitat. La récupération d’énergie sur la ventilation permet de réaliser en moyenne 20% d’économies d’énergie. Un pourcentage qui grimpe avec le développement des équipements.

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+