ecoclicot_logocapitaleverte

 

Élue Capitale Verte d’Europe en 2014, Copenhague ne cesse de progresser dans les domaines de l’écologie et du développement durable. La capitale danoise est également l’une des villes favorites pour devenir la première ville au monde neutre en carbone avant l’année 2050.

 

Il faut souligner que les pays Scandinave, le Danemark en particulier, ont toujours été des pays précurseurs dans la préservation de l’environnement. En 1973, le Danemark fut le premier pays à adopter une loi sur l’environnement et cette ambition écologique ne diminue pas puisqu’il souhaite devenir le premier pays au monde totalement indépendant du combustible fossile avant 2050.

 

Quelques chiffres clés

En 2014, Copenhague affichait déjà des chiffres prometteurs pour remporter le titre de Capitale Verte de l’Europe :

  • 55% des habitants de la ville se rendent au travail, à l’école ou à l’université à vélo ;
  • 90% des déchets urbains de constructions sont réutilisés ;
  • Les émissions de carbone ont été réduites de 24% de 2005 à 2012 ;
  • 96% des habitants vivent à moins de 15 minutes, à pied, d’une aire de loisir.

Vous l’aurez compris, les espaces verts tiennent une place primordiale dans la ville, une place si importante que la ville a créé une politique pour l’environnement obligatoire. C’est-à-dire que chaque planification de projets urbains tient compte de la terre et des espaces verts. C’est ainsi que 96% des habitants de la capitale sont à même de rejoindre un espace vert, ou bleu d’ailleurs, en moins de 15 minutes à pied !

Ecoclicot_Copenhague

Après la culture du vert, la culture du vélo.

Le vélo tient une place très importante dans la ville qui s’est adapté en aménageant plus de 160 kilomètres de pistes cyclables, arpentés par près de 40 000 cyclistes chaque jour. Ainsi, 55% des habitants de Copenhague se déplace à vélo. Un culte du vélo qui a amené l’Union Internationale des Cyclistes à élire Copenhague « Ville Officielle du Vélo ».

Etant une ville également très touristique, Copenhague n’a rien laissé au hasard, puisque plusieurs circuits à vélo ont été mis en place pour visiter la ville : comme Bike Mike Tours, Cycling Copenhagen et les excursions avec le GPS Bike the City. De cette façon tout le monde adopte le mode de vie à la danoise et les touristes deviennent des éco-touristes, mais pas uniquement en terme de transport…

En effet, même les hôtels adoptent la tendance « green » et adapte leur logistique en faveur de l’environnement : eau, nettoyage, déchets, énergie, nourriture… Rien n’est laissé au hasard. 63% des chambres d’hôtel de la ville sont certifiées du point de vue écologique. Par exemple, les hôtels Guldsmeden garantissent plus de 90% de nourriture bio et garantissent également des efforts éco-durables dans toutes les opérations du quotidien.

Nous pourrions aussi parler de la gastronomie, des centres de conférences et encore des compagnies aériennes, car au Danemark tout le monde s’y met et leur volonté de préserver notre environnement transparaît à chacune de leurs actions. Un beau modèle dont tous les pays européens, mais pas que, devraient fortement s’inspirer.

Source : http://bit.ly/1rUBHp3

 

Partage moi !

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+